plafond classique maison
Décoration, Maison

Zoom sur les différents types de plafonds

On l’oublie bien souvent, mais le plafond est un élément clé pour toute construction. Au-delà de l’esthétique qu’il peut apporter à une pièce, le plafond sert à l’isolation acoustique et thermique. Apprenez à connaître les différentes variations des plafonds classiques et plafonds modulaires pour déterminer la plus adaptée à votre projet.

Les plafonds classiques

On désigne par “plafonds classiques” ceux qui sont intégrés à la structure originelle de la construction. Ce sont les plafonds historiques, qui s’opposent aux faux plafonds fréquemment retrouvés de nos jours.

Plafond à caisson

Ce type de plafond est utilisé depuis l’Antiquité. On le trouve notamment dans les demeures anciennes et les châteaux et il se compose d’un agencement de caissons carrés, rectangulaires ou octogonaux. Le plafond à caisson offre un rendu très luxueux et permet une personnalisation avancée de l’habitat par le biais de jeux de reliefs et de lumières.

Plafond à la française

Ce plafond équipe les constructions édifiées dès le 17e siècle. Il intègre des poutres, qui se veulent imposantes en bois massif, ou de fausses poutres sur lesquelles sont apposées des solives. Bien que le plafond à la française apporte une atmosphère très chaleureuse, on ne le trouve maintenant que dans les constructions anciennes, que l’on prend généralement soin de rénover en conservant les poutres d’origine.

Plafond en staff

Mélange de plâtre et de fibres végétales, le staff fait son entrée dans la réalisation des plafonds à partir du 19e siècle. A l’origine, le plafond en staff offrait une impressionnante variété de personnalisations pour la construction. Rosaces, motifs variés, corniches ou autres effets de drapés apportaient ainsi du cachet à la construction.

Les faux plafonds

Aujourd’hui, les faux plafonds sont très régulièrement employés dans la construction ou la rénovation en construction. Un plafond modulaire est une structure indépendante du plancher de l’étage supérieur, que l’on vient ajouter sur tout ou partie du plafond d’origine. Le faux plafond peut être constitué de matériaux aussi divers que le plâtre, le bois, le PVC, ou encore la toile.

Plafond flottant

Le plafond autoportant, ou plafond flottant, est le modèle de faux plafond le plus utilisé dans les logements comme les locaux professionnels. Dans le cadre d’une rénovation, il sert principalement à abaisser la hauteur d’une pièce. Composé d’une structure porteuse fixée de part et d’autre du mur de la pièce et de dalles en matériaux divers, le plafond flottant ne dispose d’aucune attache au plafond original. De fait, il constitue un excellent isolant acoustique !

Plafond suspendu

On emploie généralement le plafond suspendu en construction ou rénovation pour masquer la toiture du bâtiment. Ce type de plafond modulaire se compose de suspentes fixées sur la charpente, ainsi que de rails et dalles de plafond. Les plaques sont posées sur la structure avant de réaliser les joints, puis les finitions (enduit, peinture, etc.).

Plafond tendu

Cette solution très design voit sa cote de popularité monter ces dernières années. Le plafond tendu est constitué d’une toile en PVC thermo-extensible que l’on vient fixer en périphérie de la pièce, sur les murs.

Le plafond suspendu peut être réalisé à n’importe quelle hauteur, tant que l’on respecte un minimum de 2,5 cm d’espacement entre la toile et le plafond original. Sa conception se fait généralement sur-mesure.

Alors, êtes-vous plutôt plafond classique ou faux plafond ?

Laisser un commentaire