maison architecte éco-conception
Architecture

Tendances architecturales pour la décennie 2020-2030

Les modifications sociétales et environnementales en cours se déploient à tous les niveaux. En particulier, la décennie qui s’amorce va marquer le point de départ d’un tournant majeur en matière de tendances architecturales, à la fois plus performantes d’un point de vue écologique et innovantes technologiquement. 

Une décennie marquée par l’écologie et l’innovation 

Aujourd’hui, le changement climatique et les transformations sociétales impliquent une transformation radicale de l’urbanisme et du logement. Le secteur du bâtiment étant responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre, la décennie 2020-2030 voit se développer des alternatives plus responsables et allant dans le sens de l’amélioration écologique.  

Matériaux biosourcés, bâtiment à énergie positive, logements connectés, modulaires ou conçus en impression 3D : il ne fait nul doute que les habitations de ces prochaines années seront marquées du signe de la performance énergétique et de l’innovation technologique, reflets des préoccupations actuelles de nos sociétés. 

Les tendances architecturales majeures 

Les grandes tendances de construction pour la décennie 2020-2030 sont orientées écologie et technologie. On les trouve aussi bien dans la construction de bâtiments privés que dans le cadre de l’aménagement urbain. 

Les bâtiments à énergie positive 

Petit à petit, les normes de construction et de performance énergétique incitent à l’émergence de bâtiment à énergie positive. C’est ainsi que la RT 2020 prévue par la loi ELAN imposera ce type d’édifices dès le 1er janvier 2021. Le concept ? Un ouvrage de ce type doit produire plus d’énergie qu’il n’en consomme au cours de son cycle de vie, afin de compenser son impact environnemental.  

Pour ce faire, de nombreux projets sont imaginés : dla façade couverte d’écailles technologiques qui transforment les stimuli extérieurs (sons, vent, chaleur, etc.) en électricité aux vitrages photovoltaïques dont certains imaginent équiper les gratte-ciels ! 

Les matériaux biosourcés 

Encore marginaux il y a quelques années, les matériaux biosourcés ont aujourd’hui le vent en poupe. Bois, chanvre, laine, lin, chaux, balles de céréales et autres matériaux naturels et renouvelables sont utilisés comme matière première dans la construction ou l’isolation de bâtiments nouveaux.  

Les start-up comme les grands groupes se prêtent à l’exercice de conception et d’intégration de ces matériaux dont les caractéristiques intrinsèques n’ont rien à envier aux éléments classiquement utilisés. 

Les habitations modulables 

De plus en plus, on voit émerger des habitations et bâtiments modulaires, généralement fabriqués à l’aide de containers. En France, le premier projet de ce type a vu le jour au Havre en 2012, avec la résidence étudiante A-docks.  

Aujourd’hui, les containers utilisés pour ces habitats modulaires sont pré-usinés et intègrent les isolants, branchements électriques, menuiseries, canalisations, etc. Il ne reste plus alors qu’à les assembler sur le chantier, à l’aide d’un jeu de construction. Parmi les avantages, on compte également la possibilité d’ajouter, déplacer ou enlever un module afin de s’adapter aux besoins des habitants. 

Les logements en impression 3D 

Depuis quelques années, nous assistons au grand boom des impressions 3D. Aujourd’hui, on ne se contente plus de réaliser des boîtes ou des figurines : les imprimantes 3D sont suffisamment évoluées pour permettre l’impression de bâtiments complets en polymère ou en béton 

En France, c’est à Nantes que la première maison en fabrication additive, l’autre terme utilisé pour parler de fabrication par impression 3D, a vu le jour en 2018. 

La domotique et les maisons connectées 

De nos jours, la domotique envahit le marché, permettant aux usagers de disposer de maisons intégralement connectées. On trouve ainsi des systèmes automatisés de contrôle de température, d’éclairage, de systèmes de sécurité, totalement paramétrables via le smartphone ou la tablette de ses propriétaires.  

Ces équipements facilitent la vie des habitants, améliorent leur confort et permettent d’optimiser les dépenses énergétiques pour une diminution des factures et de l’impact écologique sur l’environnement. 

Laisser un commentaire