Location

Quelle est la meilleure façon de louer son logement ?

Vous avez décidé de franchir le pas, vous avez investi dans la pierre dans le but de louer votre bien ou vous disposez tout simplement d’un logement vacant ? Quelles sont les différentes façons de louer son bien ? Quels sont les avantages de chacun de ces régimes ?

Louer son logement vide

La location de votre bien peut se faire nue et dans ce cas le locataire se chargera de meubler celui-ci. À première vu cela semble avantageux car les locataires sont susceptibles de rester plus longtemps dans votre logement. En effet, les logements vides sont en général loués plus longtemps que les meublés. Les risques de dégradations sont également amoindris dans ce type de location.

A noter que la location nue peut se faire par différents moyens : via une société civile immobilière ou encore en son nom propre.

Le fait de louer son bien via une société civile immobilière permet de s’associer avec d’autres personnes dans son investissement. La SCI peut également être intéressante en cas d’imposition à l’impôt sur les sociétés. Dans ce cas vous bénéficiez du taux de 15 % d’imposition qui n’est toutefois pas intéressant pour tous les contribuables. De plus vous pourrez dans ce type de structure amortir votre bien dans votre comptabilité. Ce qui permet de réduire votre imposition.

La location en nom propre possède également l’avantage de pouvoir simplifier vos déclarations. Votre imposition sur vos revenus fonciers peut être calculée tout simplement par un abattement sur vos loyers perçus.

Louer son logement meublé

Nous avons vu plus haut les avantages de la location nue. Cependant, louer meublé à également de forts avantages. En général un logement meublé se loue 21% plus cher qu’un logement vide. Cette statistique peut amener à la réflexion.

La location meublée de courte durée réalisée par les plateformes intermédiaires comme Airbnb et Abritel peuvent augmenter vos loyers jusqu’à 100% dans les villes les plus fréquentées. Attention certaines villes ont toutefois limité la location en courte durée. Ces dispositions ont été prises car de plus en plus investisseurs se sont lancés dans le créneau jusqu’au point où les habitants de ces villes se trouvent en difficulté pour trouver des logements à l’année.

D’un point de vue fiscal les spécialistes du site “Gérer son entreprise” ont bien développé le sujet à travers leur article «location meublée ou non meublée fiscalité» . Nous allons toutefois vous rappeler les points essentiels.

Lorsque vous louez votre logement en meublé vous effectuez la location soit sous le statut de la location meublée non professionnelle ou bien de la location meublée professionnelle. Lorsque vos revenus issus de ces locations sont prépondérants, vous devez vous soumettre au régime de la location meublée professionnelle. Le point négatif de ce statut est d’être soumis aux cotisations sociales. Heureusement le statut fiscal de la location meublée a également du bon. Comme le fait de pouvoir amortir comptablement votre bien et ceux en pouvant rester soumis à l’impôt sur le revenu.

Il est également possible en location meublée d’être soumis à une déclaration simplifiée. Le principe est le même que la location nue à l’exception que l’abattement appliqué sur les loyers et plus important.

Laisser un commentaire