Immeuble L'Arbre Blanc, à Montpellier
Architecture

Zoom sur L’Arbre Blanc, élu plus bel immeuble du monde

L’Arbre Blanc, cet édifice qui se dresse en plein cœur de Montpellier, véritable prouesse architecturale, vient d’être élu « Plus bel immeuble du monde » par 95 000 votants sur les réseaux sociaux. Zoom sur cet édifice à l’initiative de l’architecte Sou Fujimoto et dont la construction s’est achevée en juin 2019.

Une construction d’architecture novatrice

L’Arbre Blanc est un immeuble qui, du haut de ses 53 mètres de hauteur et 17 étages, entend réinventer le concept de la tour d’habitation. Pour ce faire, cette œuvre architecturale répond aux besoins des Montpelliérains, qui vivent en ville, mais passent leur temps en extérieur.

Posté sur les rives du Lez, L’Arbre Blanc se situe en plein cœur de ville, à proximité des commerces, transports en commun, de la gare TGV et de l’aéroport, tout en faisant bénéficier aux résidents des avantages d’une maison individuelle.

En effet, chaque logement se prolonge d’une ou plusieurs terrasses en porte-à-faux dont la mise en place est une véritable prouesse architecturale. Leur disposition est telle qu’aucune ne se superpose, garantissant un apport de lumière maximum tout en préservant l’intimité de chaque foyer. Couverts d’ombrières, ces balcons sont autant d’invitations pour les résidents à profiter tant de l’intérieur que de l’extérieur de leur logement.

Par ailleurs, les concepteurs de l’édifice ont souhaité proposer des espaces de vie modulables aux résidents en leur laissant le choix non pas d’un appartement, mais de plusieurs possibilités d’aménagements et de l’emplacement de leur logement.

Un immeuble bâti selon les principes de construction parasismique

À l’initiative de ce projet d’architecture innovant, on trouve deux quatuors : le premier est composé de l’architecte japonais Sou Fujimoto et de trois confrères français Manal Rachdi, Nicolas Laisné et Dimitri Roussel. Le second quatuor se constitue pour sa part de quatre promoteurs : Promeo, Evolis Promotion, Crédit Agricole Languedoc Immobilier Promotion et Opalia.

Dans une zone sismique comme celle de Montpellier, les architectes ont dû mettre en œuvre des principes de construction parasismique ; joints parasismiques, matériaux employés, choix du site d’implantation, mais aussi conception architecturale. Ainsi, le bâtiment s’articule autour d’une façade relativement aérée, une précaution nécessaire en matière de construction sismique, la ville de Montpellier se situant sur une zone de sismicité classée 2 (faible).

L’Arbre Blanc a conquis le cœur des citadins

L’Arbre Blanc, malgré un prix de 5 500 €/m², a trouvé preneur pour l’intégralité de ses 113 logements en à peine trois mois. Au rez-de-chaussée ainsi qu’au premier étage, un restaurant bistronomique, un espace de coworking ainsi qu’une galerie d’art contemporain ont été aménagés. Le toit quant à lui, abrite un bar panoramique accessible à tous, ainsi qu’un espace réservé aux résidents.

À peine quelques mois après son inauguration, plus de 95 000 personnes ont voté pour cette « Folie architecturale du XXIe siècle » lors de l’élection annuelle du plus bel immeuble du monde, organisée par ArchDaily. De fait, le plus bel immeuble du monde en 2020 est officiellement français : L’Arbre Blanc a conquis tous les cœurs !

One thought

Laisser un commentaire