Coworking, Entreprise

Coworking : quel impact sur l’immobilier d’entreprise ?

L’immobilier d’entreprise connaît une belle évolution depuis plusieurs années. Pourtant, ce secteur évolue au fur et à mesure que les manières de travailler changent. Les bureaux individuels tendent à disparaître au profit de milieux plus conviviaux et plus vivants comme les openspace et les espaces de coworking : les bureaux sont désormais partagés

Les avantages du coworking


Louer des bureaux pour le coworking a changé la donne en matière de baux et d’investissements. Les contrats de type bail 3/6/9 ont tendance à disparaître au profit des contrats de prestation de services qui proposent des locations à l’heure, à la journée, ou au mois. Le gros avantage de ces contrats est la mobilité que peut se permettre une entreprise, car elle évite la location directe de locaux pour son activité, et peut changer d’endroit à tout moment.

Cette capacité à changer rapidement d’endroit de travail permet naturellement un dynamisme plus fort du marché des locations de bureaux, ce qui amène irrémédiablement des gros investisseurs à s’intéresser à cette tendance. Finalement, ce « mouvement » booste complètement les investissements d’immobilier d’entreprise.

Mais qu’est-ce qui attire tellement les entreprises à investir dans ces contrats de courte durée ? Au-delà de l’aspect pécunier, le coworking favorise grandement le partage d’idées et la créativité. Pour les agences de webdesign, marketing ou pour n’importe quel secteur créatif, c’est une option très intéressante car les salariés peuvent échanger bien plus facilement et se retrouvent « boostés » par leurs coéquipiers. De plus, la forme pyramidale au travail se retrouve effacée, ce qui a tendance à plaire à l’ensemble des salariés qui se retrouvent physiquement sur un pied d’égalité avec leurs supérieurs.

Mais c’est aussi un moyen pour les entreprises de convier ses télétravailleurs à sortir et se mêler à des travailleurs indépendants. Près de la moitié des personnes qui travaillent dans ces locaux sont des freelances, ce qui représente, selon des chiffres de 2017, à 700 000 personnes. Ce chiffre est croissant depuis quelques années, ce qui permet de dire que ce marché ne s’essoufflera pas avant longtemps.

Les changements dans le secteur de l’immobilier


Placée au 6ème rang mondial en ce qui concerne le nombre d’espaces de coworking, la France permet d’investir dans des locaux sans trop de risques. De plus en plus d’investisseurs font confiance à cette nouvelle méthode de travail, et n’hésitent plus à acheter des bureaux et locaux commerciaux pour les louer à des entreprises friandes de ce genre de méthodes.

Généralement, les start-ups préfèrent ce genre de location car elle leur permet de ne pas s’engager sur une longue durée, contrairement au bail 3/6/9 qui les oblige à rester à un endroit sur une durée donnée. Etant financièrement instables à la création et en début de vie, les start-ups ne peuvent se permettre d’investir de trop grands montants dans des locaux individuels.

Il est vrai que le coworking a été souvent perçu comme un effet de mode, mais il a tendance à persister car les salariés y voient de nombreux profits… tout comme les entreprises. Véritables ruches à idées, ces espaces suscitent l’intérêt des investisseurs tous comme les travailleurs indépendants.

 

Laisser un commentaire