Isolation et salle de bains
Maison

Comment bien isoler une salle de bains ?

La salle de bains est une pièce dans laquelle on fait généralement beaucoup de bruit, le plus souvent sans même nous en rendre compte : écoulements d’eau, bruits de chasse d’eau, sèche-cheveux, machine à laver… S’ajoutent à cela de fréquents et importants différentiels de température et d’hygrométrie, raisons pour lesquelles il est fortement recommandé d’isoler efficacement sa salle de bains.

Pourquoi isoler la salle de bains ?

Il est essentiel d’isoler correctement une salle de bains, d’un point de vue thermique comme phonique. En effet, cette pièce subit d’importantes variations de température et d’humidité, tandis que les personnes des espaces attenants subissent eux les bruits de canalisations et de sèche-cheveux.

Isolation thermique

L’isolation thermique de la salle de bains est primordiale pour plusieurs raisons. La première ? Assurez la longévité de la pièce et des équipements. En effet on l’a dit, la salle de bains accuse le coup de variations brusques et fréquentes de température et d’hygrométrie. Aussi, isoler thermiquement la pièce permet de réguler plus efficacement ces fluctuations.

Comme une bonne isolation s’accorde à une ventilation performante, cela assure aussi la longévité des murs et cloisons en diminuant la condensation

Isolation phonique

Actuellement, il n’existe aucune réglementation concernant l’isolation phonique des pièces d’un logement. Aussi l’amélioration de celle-ci est liée au désir de confort des habitants d’un appartement ou d’une maison.

Or, la salle de bains est une pièce relativement bruyante du fait des écoulements d’eau et des appareils que l’on y utilise, comme les sèche-cheveux. Afin de préserver la tranquillité, voire le sommeil des occupants de la pièce adjacente, souvent une chambre, il est donc nécessaire d’isoler phoniquement une salle de bains.

Comment isoler la salle de bains ?

L’isolation d’une pièce répond à trois grands principes :

  • la loi de masse, selon laquelle plus un matériau est lourd et mieux il retient le bruit ;
  • la loi masse ressort masse, qui amoindri fortement le bruit par l’emploi d’une couche d’isolant entre deux cloisons ;
  • la loi étanchéité, qui vise à combler tous les interstices par lesquels circule l’air, et donc le bruit.

Ainsi pour réaliser une isolation performante, il va falloir se concentrer sur plusieurs éléments de la salle de bains, à savoir les gaines techniques des canalisations, les sols et plafonds, ainsi que les murs de la pièce.

Gaines techniques

Les canalisations, descentes d’eau et les différents équipements techniques qui desservent la salle de bains sont généralement regroupés et masqués par des gaines techniques qu’il convient d’isoler. En effet, les vibrations liées aux bruits se répercutent dans les murs et sous les sols. Aussi opter pour des plaques de matériau isolant, de type laine de verre, ou pour des supports antivibratoires spécifiques aux canalisations permettra d’amenuiser considérablement le bruit.

Sols et plafonds

Si un revêtement souple comme une moquette s’avère très efficace pour réduire les bruits de chocs et de pas, nous conviendrons que cette solution n’est pas possible à mettre en place dans une salle de bains.

Aussi nous vous recommandons de privilégier la réalisation d’une sous-couche d’isolation sous carrelage. Autre alternative, la pose d’une chappe flottante sous laquelle aura été installé une plaque d’isolant.

Le plafond pour sa part, peut faire l’objet d’une installation de faux-plafond, autoportant ou suspendu. Il existe aujourd’hui de très nombreux matériaux de dalles pour plafond, parfaitement résistants à l’humidité et aux variations de température.

Murs et cloisons

La meilleure manière d’isoler un mur est de mettre en pratique la loi masse ressort masse, en installant une cloison constituée d’une plaque d’isolant en laine minérale entre deux plaques de plâtre phonique. Un telle montage supprime efficacement au moins 50 % des bruits provenant de la salle de bains.

Laisser un commentaire