couloir d'hôtel
Architecture

Quels sont les éléments clés à retrouver dans un hôtel ?

Rénovation ou simple rafraîchissement, les travaux d’amélioration menés dans l’enceinte de l’hôtel doivent respecter les codes implicites de la profession et les normes obligatoires applicables aux établissements d’hébergement. Les clients y trouvent leur compte entre attractivité du cadre, fonctionnalité des éléments, sécurité et accessibilité. Voici comment procéder.

 

Une décoration d’hôtel harmonisée et attractive

En plus du tarif pratiqué à la nuitée, la décoration et l’agencement sont des éléments décisifs pour le client au moment d’effectuer sa réservation. Ceux-ci influencent la sensation d’espace et donnent un premier aperçu de la qualité de l’établissement. Un mobilier vieillissant et mal entretenu, des meubles aux dimensions inappropriées ou encore des murs manifestant un état de dégradation avancé sont autant d’erreurs rédhibitoires pour la clientèle cible, quel que soit le budget. Les établissements proposant des tarifs très attractifs ne manquent pas et nombre d’entre eux investissent même à bas prix dans la rénovation des éléments stratégiques : les murs, les revêtements de sols, le mobilier… Les pièces purement décoratives (tableaux, vases, végétaux…) font le lien entre les différents espaces communs et privatifs et donnent une âme à l’établissement, qui doit être conforme aux attentes de la clientèle visée.

 

Un ameublement fonctionnel

La qualité pratique de l’ameublement intervient dans un second temps et participe à la réputation de l’établissement. Il ne s’agit plus d’attirer le client sur des critères esthétiques, mais d’offrir une expérience réellement qualitative. La literie occupe à ce stade une place de choix. La pertinence des rangements au regard de la capacité d’accueil de la chambre est tout aussi cruciale. En l’absence d’espace suffisant pour stocker les valises, les sacs des voyageurs encombrent le chemin de circulation et ne permettent pas aux hôtes de s’approprier l’espace.

L’appréciation de la chambre d’hôtel passe aussi par la gestion de la luminosité. Pour la lumière artificielle, il convient de privilégier les points d’éclairage multiples et des interrupteurs accessibles dès l’entrée, mais aussi depuis le lit. En journée, l’abondance de lumière naturelle participe à l’esthétique de la pièce et bien-être ressenti par les occupants. Les rideaux doivent ainsi être sélectionnés pour leur capacité à renforcer l’intimité par rapport à l’espace extérieur sans pour autant faire obstacle à la luminosité. La mise en place d’un système motorisé pour rideau simplifie la manipulation par le personnel de l’hôtel et par les occupants et optimise l’usage de cet élément à la fois pratique et décoratif.

 

Accessibilité : la réglementation pour les établissements recevant du public

Les hôtels, comme les restaurants, les bibliothèques ou encore les hôpitaux, appartiennent à la catégorie des établissements recevant du public (ERP), définie à l’article R. 123-2 du Code de la construction et de l’habitation. En conséquence, ces bâtiments sont soumis à plusieurs obligations parmi lesquelles la prise en compte du dimensionnement des lits au regard de l’espace minimal nécessaire aux déplacements des personnes à mobilité réduite. L’accès à la salle de bain attenante et ses conditions d’usage ainsi que l’accès aux terrasses et aux balcons des chambres adaptées font également partie des critères encadrés par la réglementation.

 

Assurance pour les travaux de l’hôtel : passez par un professionnel

Les travaux réalisés dans les hôtels demandent un savoir-faire et des connaissances particulières en matière de rénovation d’établissements recevant du public. Engager un professionnel qualifié, c’est la garantie d’un résultat en tout point conforme aux normes en vigueur. Passer par un architecte d’intérieur, c’est aussi bénéficier de l’assurance décennale des architectes qui protège à la fois le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage en cas de dommages, sur une période de 10 ans à compter de la date de livraison du chantier.